Derrière les pixels

La connexion du polonium et du radium

Retour à la page Blog

[Transcription]

La photo de la statue de Maria Skłodowska Curie à Varsovie est peut-être la photo dont je suis le plus fier dans toute ma carrière de photographe. Premièrement, il est important de mentionner que Maria Sklodowska Curie est non seulement l'une des plus grandes icônes polonaise mais de l'histoire scientifique de l'humanité (eh non, elle n'était pas française, mais mariée à Pierre Curie!). Elle était également une très bonne amie d'Albert Einstein. Elle est la seule personne de l'histoire à avoir reçu deux prix Nobel dans deux disciplines différentes : la chimie et la physique.  Maria a découvert deux éléments : le polonium et le radium.

Sa statue à Varsovie la représente en train de tenir un atome de polonium. Lorsque j'ai vu cette statue pour la première fois, je me suis dis : "Mais il manque quelque chose!" J'étais obsédé à l'idée d'ajouter l'atome de radium à la statue et c'est à ce moment que j'ai réalisé que le soleil était le candidat idéal pour représenter le radium! Maintenant que j'avais l'idée, je devais trouver un moyen de concrétiser cette vision. Sachant que le soleil se lève à l'est et que la statue fait face à l'est, le plus gros problème était résolu! Les astres étaient alignés. L'autre question était de savoir comment faire pour aligner au degré près la statue et le soleil. Les photographes de paysages utilisent souvent une excellente application appelée The photographer's Ephemeris pour connaître précisément la position du soleil et de la lune à un mois donné, un jour donné et une heure donnée. Il n'y a presque pas de chance dans ce genre de photographie sinon on passerait notre vie à attendre le bon moment. Donc selon mes calculs, je devais attendre 4 mois pour que le soleil soit aligné parfaitement avec la statue, et je n'avais qu'une fenêtre de quatre jours.

À l'approche du jour J, j'étais nerveux car les prévisions météo étaient plus ou moins positives. Le jour J arrivé, la météo était de mon côté.

D'un point de vue technique, je devais choisir la bonne lentille et la bonne longueur focale afin que le soleil soit de la même grosseur que l'atome de polonium, en plus de devoir me placer à la bonne distance et hauteur par rapport à la statue. Après plusieurs tentatives, j'ai réussi à avoir tout en ordre et il ne me restait plus qu'à attendre le lever du soleil. La fébrilité était à son comble car je savais que j'aurais pas une deuxième chance de me reprendre. Je n'avais que 15 minutes pour photographier le soleil si je voulais avoir un  disque bien défini, sinon, après 15 minutes, le disque devient devient trop brilliant et beaucoup moins défini.  

Vous voulez acheter cette photo?

Voici ci-dessous ma première idée qui était de placer le soleil directement derrière l'atome de polonium, pour créer un effet d'explosion.

Retour à la page Blog