À mon sujet

Mon entrevue avec Roger Masterson de Celticcastles.com.

Lorsque deux passions se rencontrent

Ma destinée comme chevalier a été scellée à la suite de maux de dos. Laissez-moi vous expliquer. Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été profondément attiré par l'histoire médiévale. J'ai toujours cru que j'étais né au moyen-âge, mais voici la vraie histoire.

Il y a plusieurs années, j'étais victime de maux de dos intenses, et après avoir consulté 14 types de spécialistes, j'ai décidé, avec réticence, d'aller voir une guériseure de chakras. La guériseure m'a imposé les mains pendant une heure et une fois la séance terminée, elle a dit : "J'ai pu sentir une chaleur intense dans le milieu de votre dos mais j'ai vu des images de votre vie antérieure. Est-ce que vous aimez le moyen-âge?"

- "Ouuuui... pourquoi?"

- "Bien, j'ai vu que vous êtes né au moyen-âge autour des années 1200's en Angleterre. Vous étiez un grand chevalier aux cheveux noirs, mais je n'ai toutefois pas pu lire votre nom complet.

"J'étais complètement estomaqué. Cette dame ne me connaissait pas et il n'y avait pas la moindre chance qu'elle sache quelque chose à mon sujet. Ma destinée était dès lors scellée. C'est comme si je venais juste d'être adoubé!

Nul besoin de vous dire que je suis complètement fou, non seulement d'histoire médiéval mais d'histoire en général. N'avez-vous jamais ressenti un chatouillement d'excitation? Chaque fois que je me trouve dans un lieu historique, je ressens ce chatouillement. C'est comme reconnecter avec mon passé.

Mais où se trouve la photographie dans tout ça? Lorsque je suis déménagé en Angleterre en 2003, j'ai acheté une caméra pour prendre des photos des châteaux. Je suis très vite devenu accro... et vous connaissez maintenant le reste de l'histoire (sans vouloir faire de jeu de mots).

La photographie est le meilleur outil pour transmettre ma passion et ma vision afin d'aider mes clients et leur montrer une autre vision du monde. Je suis le genre de photographe qui peut attendre des mois pour prendre une photo. Quand j'ai une précise photo en tête, je n'hésite jamais à monter dans les arbres, ramper dans des trous ou m'infiltrer dans des endroits où personne n'ose aller. Je suis totalement obsédé à donner aux gens des images jamais créées même si cela signifie de prendre des risques. C'est comme une drogue et c'est dans ces moments que je me sens le plus vivant.

Je suis originaire d'une ville appelée Beauceville, à une heure au sud de la ville de Québec (eh oui, je suis canadien français). Je voyage fréquemment en Europe depuis 2003, et j'ai vécu en Angleterre et en Pologne pendant plusieurs années. Rencontrer des gens passionnés, visiter des endroits historiques et aider les propriétés historiques à attirer plus de clients est ce qui me procure le plus de plaisir!